Un acte de responsabilité pastorale forte

Par , 17 février 2019

 

« Un acte de responsabilité pastorale forte »

FÉVRIER 17, 2019 12:34

Référence : https://fr.zenit.org/articles/protection-des-mineurs-dans-leglise-le-pape-francois-demande-de-prier-pour-le-sommet-de-cette-semaine/

Protection des mineurs dans l’Église:

le pape François demande de prier pour le sommet de cette semaine .

Le pape François demande la prière de tous les catholiques pour le sommet qui va se tenir au Vatican cette semaine, de jeudi 21 à dimanche 24 février 2019, sur « la protection des mineurs dans l’Église »: « Je vous invite à prier pour cet événement, que j’ai voulu comme un acte de responsabilité pastorale forte devant un défi urgent de notre époque. »

Le pape a en effet convoqué à Rome les présidents des conférences des évêques de tous les continents sur ce thème « comme un acte de responsabilité pastorale forte devant un défi urgent de notre époque ».

La rencontre sera présentée au Vatican demain, lundi 18 février, et des points de presse quotidiens sont prévus.

« Que tous les évêques sachent, de manière absolument claire, ce qu’il faut faire » : c’est l’objectif de la rencontre des présidents des Conférences épiscopales du monde sur la protection des mineurs, prévue au Vatican du 21 au 24 février 2019. Le pape veut « une réunion de pasteurs, non pas un congrès d’études », a expliqué le directeur par intérim du Bureau de presse du Saint-Siège, le 16 janvier dernier.

« La Rencontre du mois de février sur la protection des mineurs a un objectif concret : le but est de faire en sorte que tous les évêques sachent, de manière absolument claire, ce qu’il faut faire pour prévenir et combattre le drame mondial des abus sur les mineurs. »

Pour le pape, a-t-il insisté, « il est fondamental de faire en sorte qu’en retournant dans leurs pays, dans leurs diocèses, les évêques venus à Rome soient conscients des règles à appliquer et accomplissent ainsi les pas nécessaires pour prévenir les abus, pour protéger les victimes et pour s’assurer qu’aucun cas ne soit couvert ou occulté. »

Un point de départ

« Le pape François, a poursuivi le directeur dans cette déclaration publiée en quatre langues, sait qu’un problème global ne peut être affronté qu’avec une réponse globale. Et il veut que cette Rencontre soit une réunion de pasteurs, non pas un congrès d’études. Une rencontre de prière et de discernement, catéchétique et opérationnelle. »

Évoquant « les grandes attentes qui entourent cette Rencontre », Alessandro Gisotti a voulu souligner « qu’il ne s’agit pas pour l’Église d’un point de départ dans sa lutte contre les abus » : ce sera « une étape d’un chemin douloureux, mais sans aucun temps d’arrêt, que l’Église est en train de parcourir avec détermination, depuis plus de quinze ans ».

Le pape a nommé, le 23 novembre 2018, les organisateurs de cette rencontre mondiale sans précédent: le cardinal Blase J. Cupich, archevêque de Chicago (États-Unis), le cardinal Oswald Gracias, archevêque de Bombay (Inde), Mgr Charles Scicluna, archevêque de Malte et secrétaire adjoint de la Congrégation pour la doctrine de la foi, le p. Hans Zollner, S.J., président du Centre pour la protection des mineurs de l’Université grégorienne et membre de la Commission pontificale pour la protection des mineurs, qui sera le référent du Comité.

Le problème des abus étant « mondial », il faudra une approche « synodale », avec la présence d’une centaine de présidents de conférences épiscopales et les chefs des Églises de rite oriental, explique Mgr Scicluna, mais aussi de laïcs : « Nous ne pouvons pas faire cela tout seuls, dans notre communauté, nous avons aussi besoin de donner leur place aux laïcs, pour qu’ils nous aident à être de bons serviteurs ».

Transparence et responsabilité des laïcs aussi

Il insiste sur le fait que « la prévention des abus et la protection, la sauvegarde des enfants n’est pas seulement le problème de l’évêque, c’est une question synodale, quelque chose qui implique toute l’Église, et chacun dans l’Église dans le monde entier. Cela concerne chacun et tous. »

Une “synodalité” sur laquelle le pape insiste par exemple dans sa Lettre au Peuple de Dieu d’août dernier, car il tient à cette « collégialité affective », rappelle l’archevêque maltais.

Des éléments de la méthode des synodes seront donc présents : « Il y aura des sessions plénières, des groupes de travail linguistiques et leurs rapports ; il y aura des groupes de prière ; il y aura l’écoute de différentes personnes impliquées. Ce sera un ensemble d’information, de formation, de discussion. L’idée ce n’est pas seulement d’être d’accord sur des valeurs, mais d’indiquer des priorités et qu’elles soient adoptées par les évêques ».

L’archevêque révèle qu’il y aura une liturgie pénitentielle : « le pape le veut ». Et des victimes y prendront part, ajoute Mgr Scicluna. Celles-ci « seront aussi consultées en amont de la rencontre » et elles « seront écoutées pendant la rencontre ».

Il souhaite enfin que ce sommet soit pour tous l’occasion de prendre conscience de la « gravité de la situation », il espère qu’elle se révélera « positive » et débouchera sur « l’action ». Car, dit-il, toujours selon America Magazine, ce ne sera que « le début d’un processus ».

Un communiqué du Saint-Siège précisait, le 23 novembre, que le pape François participera à cette rencontre, ainsi que les chefs des Églises orientales, les supérieurs de la Secrétairerie d’Etat, les préfets des Congrégations pour la doctrine de la foi, pour les Églises orientales, pour les évêques, pour l’évangélisation des peuples, pour le clergé, pour les instituts de vie consacrée, et du Dicastère pour les laïcs, la famille et la vie, les présidents des Conférences épiscopales et les représentants de l’Union des Supérieurs généraux et de l’Union internationale des supérieures générales.

Les travaux de préparation impliqueront aussi Gabriella Gambino et Linda Ghisoni, sous-secrétaires du Dicastère pour les laïcs, la famille et la vie, la Commission pontificale pour la protection des mineurs et des victimes d’abus commis par des membres du clergé.

 

Parents d’ados: souper-partage vendredi 15 mars 2019, 18h30

Par , 13 février 2019

Parents d’ados :   Souper-partage vendredi 15 mars, 18 h 30

ParentsCroyez-vous qu’être un parent de jeunes ados représente un défi de taille, nécessitant, des outils à découvrir et à raffiner avec humour et votre humilité??

Avez-vous parfois l’impression d’être passé de « Héros » inspirants pour vos petits à des presque… « Zéros ». Comment aiguiser sa patience afin de composer avec les répliques et les oppositions?? Quelles sont vos préoccupations?? Quelles sont vos réussites et vos fiertés?? Avez-vous parfois l’impression d’être seuls ou dépassés par les exigences d’être parents?? Auriez-vous le goût de partager, de rire et d’apprendre??

Si ces questions vous interpellent, alors rassurez-vous?! Soyez les bienvenus dans le club.

Un nouveau groupe prendra donc vie dans notre paroisse dont l’objectif est d’offrir la possibilité de se retrouver ensemble sans prétention et sans jugement, mais tout simplement pour s’accorder du temps pour échanger, partager, apprendre et prier dans un climat d’amitié et d’entraide. Les membres du groupe choisiront des thèmes à aborder qui leur sont pertinents.

Le groupe bénéficiera aussi du soutien de notre curé, père Yohann,  un bon pasteur attentif et soucieux du bien-être d’une famille en évolution.

Les rencontres se dérouleront autour d’un repas amical et l’horaire sera établi selon les disponibilités des participants.

Serez-vous de la partie??

 

Soirée de quilles samedi 16 mars 2019

Par , 13 février 2019

Soirée de quilles

imagesRéservez la date du samedi 16 mars prochain pour une soirée de quilles. Venez nombreux et passez une agréable soirée d’amusement et d’amitié. Merci de réserver votre place en appelant au bureau au 514 321-3644.

Adoration mensuelle dimanche 24 février 2019

Par , 22 décembre 2018

Adoration mensuelle

Unknown-1Dimanche 24 février 2019,  après la messe de 11 h, le Saint Sacrement sera exposé pour ceux qui désirent rester, en silence, devant le Seigneur.

Père Yohann sera libre pour célébrer le sacrement du Pardon, durant ce moment.

 

Café de l’amitié

Par , 5 octobre 2018

Café de l’amitié

CaféTous les dimanches après la messe de 11 h, toute la communauté est invitée, chaleureusement, à se rassembler dans la salle paroissiale, pour échanger et vivre des moments de fraternité et de soutien amical.

 

Petite Pasto, les dimanches, lors de la messe de 11h

Par , 29 septembre 2018

Petite Pasto

imagesUne invitation pour les 3 à 6 ans, les dimanches, lors de la messe de 11h

Une initiation à la parole de Dieu et à la connaissance de Jésus: l’Évangile aux tout-petits de 3 à 6 ans, pour leurs apprendre les mots et les gestes de la foi.

 

 

Invitation pour les 3 à 6 ans, les dimanches, lors de la messe de 11h

Par , 24 octobre 2017

Invitation pour les 3 à 6 ans, les dimanches, lors de la messe de 11h

tout-petitsUne initiation à la parole de Dieu et à la connaissance de Jésus: l’Évangile aux tout-petits de 3 à 6 ans, pour leurs apprendre les mots et les gestes de la foi.

 

Joyeux anniversaire Père Yohann! (2 février)

Par , 3 février 2019

Anniversaire P.Yohann 2019Bon anniversaire , nos voeux les plus sincères, que ces quelques souhaits vous apportent le bonheur. Que l’année entière vous soit douce et légère et que l’an fini, nous soyons tous réunis. Pour chanter en choeur: BON ANNIVERSAIRE! 

Continuez à répandre le Soleil sur notre paroisse!

Vos paroissiens qui vous aiment.

Pour une pastorale responsable

Par , 1 février 2019

 

La Pastorale responsable : l’affaire de tous!

Comme une mère aimante, l’Église aime tous ses enfants, mais elle s’occupe et elle soigne, avec affection toute particulière, les plus petits et les sans défense : il s’agit d’un devoir que le Christ lui-même confie à toute la communauté chrétienne dans son ensemble.

Consciente de cela, l’Église surveille de façon vigilante la protection des enfants et des adultes vulnérables.

Ainsi, dans le but de veiller à la sécurité et à l’intégrité des personnes à qui elle porte le message de l’Évangile, l’Église catholique à Montréal a adopté, en 2016, la politique diocésaine de pastorale responsable, qui vise à assurer un environnement sain et sécuritaire pour tous et à prévenir toute forme d’abus à l’encontre de toute personne vulnérable. À des fins de transparence, nous vous informerons des étapes de cette démarche et des activités qui se dérouleront à Sainte-Angèle.  Essentiellement, il s’agit de s’assurer que les personnes choisies pour les divers rôles au sein de la paroisse possèdent les aptitudes nécessaires à la réalisation de la tâche.

Nous sommes actuellement à l’étape de la rédaction de la description des fonctions de tous les rôles de bénévoles et il y aura un processus de vérification pour les postes plus sensibles.  Le but ultime est de s’assurer que nous vivons tous dans un climat de confiance, de sécurité et de bienveillance.

image002Nous vous invitons à visiter le site web du Diocèse de Montréal:  https://diocesemontreal.org/fr

Vente de chocolats dans le cadre de la Saint-Valentin

Par , 10 janvier 2019

Vente de chocolats de l’Abbaye Val Notre-Dame dans le cadre de la Saint-Valentin

Chocolats Abbaye Val Notre-Dame

 

Photo: https://www.abbayevalnotredame.ca/magasin/categorie/confiserie/chocolats-confiserie/

Hâtez-vous de réserver votre commande en inscrivant vos informations sur les listes situées à l’arrière de l’église ou au bureau.  Ces coffrets font d’excellents cadeaux à offrir, tout en soutenant une activité de collecte de fonds pour la paroisse.

 

Bénédiction solennelle dimanche 10 février 2019

Par , 10 janvier 2019


UnknownDimanche 10 février 2019
après chacune des messes dominicales et dans le cadre de la fête de la Saint-Valentin, il y aura bénédiction solennelle pour tous les couples mariés.

 

 

Décès de notre « frère bien-aimé » Salvatore Raccio

Par , 24 décembre 2018

Quand Jésus et Marie, la sœur de Lazare, se retrouvèrent, et qu’il la vit pleurer, elle, ainsi que ceux qui l’accompagnaient, Jésus « gémit dans l’esprit et se troubla ». Il fut si ému par leur chagrin qu’il « gémit dans l’esprit ». Voilà pourquoi « Jésus se laissa aller aux larmes ». Voir ses amis accablés de douleur l’a profondément attristé (Jean 11:33, 35).

 

Chers frères et sœurs en Jésus naissant,

Salvatore Raccio 15 décembre 2016Notre frère bien-aimé, serviteur de Jésus, « Salvatore »,  de la paroisse Sainte-Angèle, est retourné vers le Père, dans le Royaume.

Salvatore continuera sa mission de serviteur-intercesseur (je lui ai demandé 10 minutes avant son départ) auprès de nous et de sa belle paroisse.

Je vous prie de prier pour le repos de son âme et pour Antoinette, ses fils Robert, Carmine et Steve ( ainsi que les petits enfants).

Salvatore (Raccio) sera exposé au salon Loreto:

4975 boulevard des Grandes Prairies, Montréal

Vendredi 28 décembre de 14h à 17h et de 19h à 22h.

Les funérailles auront lieu à la paroisse Sainte-Angèle, samedi 29 décembre à 11h.

Merci de prier et de soutenir cette belle famille dans le deuil.

 

Votre frère pasteur et votre curé, Père Yohann

  

 

Souhaits de Père Yohann sur Facebook

Par , 23 décembre 2018

yohann-leroux-facebookCrèche de Noël48407598_10156809853578744_5937240903113506816_nSoyons attentifs au bon saint Joseph qui vient toquer à la porte de nos cœurs pour y déposer le nouveau né… LE SAINT de Dieu …
Bonne fêtes de Noël!
Joie, paix, réconciliation, pardon: Le bonheur vient!

Yohann Leroux sur Facebook

Saint Joseph, l’homme aux songes, reflet du silence

Par , 23 décembre 2018

Homélie à Sainte-Marthe:

Saint Joseph, l’homme aux songes, reflet du silence.

Saint Joseph charpentierLes mystères de la figure de saint Joseph ont longuement été évoqués par le Pape François lors de la messe à la Maison Sainte-Marthe, mardi 18 décembre 2018. 

Barbara Castelli – Cité du Vatican

https://www.vaticannews.va/fr/pape-francois/messe-sainte-marthe/2018-12/homelie-a-sainte-marthe-joseph-charpentier-pape-francois.html

 

«Laissez grandir»: c’est la parole qui nous aiderait le plus, à nous qui, par nature, voulons toujours mettre notre nez dans toute chose, surtout dans la vie des autres. «Et pourquoi tu fais ça? Pourquoi l’autre …?» Et ils commencent à bavarder, à médire… Joseph, lui, laisse grandir. Il protège et aide, mais en silence.

C’est cette attitude sage que le Pape François reconnaît à tant de parents: la capacité d’attendre, sans gronder immédiatement, même face à une erreur. Il est essentiel de savoir attendre avant de prononcer des paroles qui pourraient faire grandir. «Attendez en silence, comme Dieu le fait avec ses enfants, pour qui il apporte tant de patience», a recommandé le Souverain pontife.

L’homme aux songes

Dans son homélie, le Pape a ajouté enfin combien saint Joseph était «un homme concret, au cœur grand ouvert»; «L’homme des rêves, mais pas un rêveur».

«Le rêve est le lieu idéal de recherche de la vérité, car en plein rêve nous ne nous défendons pas. Dieu nous parle dans nos songes. Pas tout le temps, car c’est souvent notre inconscient, mais le Seigneur choisit à de nombreuses fois de nous parler à travers nos rêves. Nous le voyons dans la Bible. Joseph, lui, était un homme des songes, sans être un fantaisiste. Car un rêveur est un homme qui n’a pas les pieds sur terre, au contraire de Joseph».

 Le goût du rêve

Enfin, le Pape a souligné combien il ne fallait tout de même jamais perdre cette capacité de rêver, de s’ouvrir aux lendemains avec confiance, nonobstant les difficultés.

«Ne perdez pas la capacité de rêver l’avenir, de rêver notre famille, nos enfants, nos parents. Les prêtres non plus, ne la perdez pas, rêvez à vos fidèles, à ce que nous voulons pour eux. Rêver est ouvrir des portes, et demeurer fécond pour l’avenir»

«Joseph est l’homme qui sait accompagner en silence; c’est l’homme des songes». Ainsi le Pape caractérise saint Joseph charpentier durant son homélie à Sainte-Marthe.

La sagesse de braves parents

Dans les Saintes Écritures, nous connaissons Joseph comme un «homme juste, qui observe la loi, un travailleur humble et amoureux de Marie».

Dans un premier temps, face à l’incompréhensible, il préfère «se retirer», mais Dieu lui révèle ensuite sa mission. Joseph embrasse alors son devoir, son rôle et élève le Fils de Dieu «en silence, sans juger, sans déblatérer et sans se répandre en bavardages». 

L’aidant à grandir, à se développer, Joseph a trouvé le lieu pour faire naitre l’enfant, il l’a soigné, lui a appris le métier. Tant de choses en silence. Il ne l’a jamais considéré comme sa propriété mais l’a laissé grandir en silence.

Panorama Theme by Themocracy